Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 16:19

et longueur de temps font plus que force ni que rage, disait Jean de La Fontaine...

 

L'Etat, dans le cadre de son projet de décentralisation, envisage de confier "l'ensemble des politiques du handicap et de la dépendance" aux départements.

Cette mesure concernerait non seulement le versement de l'AAH (Allocation Adulte Handicapé) mais aussi la gestion des ESAT (Etablissement et Services d'Aide par le Travail ex-CAT) et Entreprises adaptées, en plus des MDPH (Maisons Départementales des Personnes Handicapées) et APA (Aide Personnalisée à l'Autonomie) actuellement portées par les conseils généraux.

 

Questions :

1 Quels seront les moyens supplémentaires affectés aux départements pour répondre à ces nouvelles charges ?

2 L'Etat recommande aux collectivités de limiter leurs charges salariales de fonctionnement ; combien d'emplois devront-ils et pourront-ils être créés pour assurer le bon fonctionnement et le versement régulier des prestations, alors que les MDPH sont en sous-effectif et voient les délais de passage en commission s'allonger de mois en mois ?

3 Comment l'Etat compte-t-il leur garantir le transfert des budgets collossaux - près du double des dépenses actuelles supportées par les départements pour le handicap - qu'une telle mesure implique, quand on sait que, par exemple dans le département du Cher, 53,5 % du budget est consacré à la solidarité, qu'il ne cesse d'évoluer, et que la compensation insuffisante de l'Etat place les départements en situation de difficulté financière ?

4 Qu'en serait-t-il de la participation financière restant à la charge des bénéficiaires dans des départements "pauvres" ? Une péréquation est-elle prévue pour rééquilibrer les capacités de prise en charge entre départements "riches" et "pauvres" et éviter une disparité d'accès aux aides d'un département à l'autre ?

 

Nous recevons ce jour d'un Conseil Général la validation d'une prise en charge pour l'achat d'une remorque Handi-Van.

Le devis en avait été établi le 10 Janvier 2012. 10 mois entre la demande et l'accord !

Pour cette personne, 2.800 € restera à sa charge, alors que, pour la précédente remorque vendue dans un autre département, seuls 318 € net devront être supportés par sa propriétaire. 

 

Lorsque les forces vous manquent, que la situation de handicap vous a appris la patience, mais que vous attendez 10 mois, voire plus parfois, pour obtenir une aide technique si nécessaire au quotidien, n'y a-t-il pas parfois de quoi être... en rage ?

Partager cet article

Repost 0
Published by agilhand.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'HANDI-VAN, une drôle de remorque
  • Le blog d'HANDI-VAN, une drôle de remorque
  • : HANDI-VAN : La remorque adaptée au transport de fauteuils roulants électriques et de scooters pour personnes à mobilité réduite PMR et handicapées.
  • Contact